Ma petite histoire ….

29122006

Un jour … dans un petit village du jura … à Louvenne !

- Un être cher me dit : « Tu sais, Johnny … Je le considère comme mon fils … Il fait partie de ma famille, de ma vie »

- J’ai demandé : « Pourquoi tu dis ça …? (même si au fond de moi, je le savais……c’est Johnny et c’est comme ça !) »

- Cette dame au grand coeur répondit : « Johnny a toujours chanté dans ma maison … depuis des années, il chante tous les jours dans ma maison ……. Vous écoutez Johnny, vous chantez Johnny, vous vivez Johnny (Elle parlait de moi et mes frères aînés).

- Elle poursuit en précisant : « Je l’aime comme mon fils ! »

- J’ai répondu : « Je te promets … Un jour, je le rencontrerai et je lui ferais part de ce que tu viens de me relater…….(Mais au fond de moi, je me disais). « Quel challenge, ça ne va pas être simple……mais bon rien rien n’est impossible, pourvu que j’y parvienne !!! »

- Elle m’a fait un sourire de compasion et dit : « Je te le souhaite de tout mon coeur…………Mon fils (Dans son regard, j’ai compris qu’elle n’y croyais pas beaucoup. Elle savait qu’il était extrêmement difficile de l’approcher).

- J’étais très jeune, je pensais pouvoir y parvenir, mais je constate aujourd’hui que ce n’est pas si simple.

Une histoire vraie Johnny Hallyday

écrit par Delphine GASTON

Ma petite histoire ....  dans [NON CLASSE] 9782352887904FS

(Retrouvez  »ma petite histoire » pages 214/215/216/ et 217 du livre de Delphine GASTON sorti le 09.11.2011 aux éditions City)

STRASBOURG

LE 07/10/2009

Pour preuve, le 07 octobre 2009, lors du TOUR 66, j’ai eu l’opportunité de me retrouver dans les coulisses du Zénith de Strasbourg. Je pensais très fort à ma mère et je me disais « Là ! m’man, c’est le moment…. »

Des consignes strictes du personnel de sécurité nous demandant de ne pas l’approcher, ne pas l’appeler, m’ont empêché de parvenir à mes fins, même si j’avais dans l’esprit d’enfreindre ces règles.

Finalement ! D’un seul coup, les cinq gars de la sécurité se sont mis à s’exciter en regardant le voyant lumineux au dessus de l’ascenseur. ‘Le voilà, le voilà, Johnny arrive’ !!!!

Soudain :

L’ouverture de l’ascenseur…Johnny se trouve à peine à 2 mètres de moi !

L’ouverture de l’ascenseur laisse apparaitre le boss, JOHNNY HALLYDAY, entouré de deux personnes (de la sécurité).  Johnny, superbement vêtu d’un long menteau en cuir noir, d’un Jean’s mode,  de chaussures cuir (genre santiags), et d’une longue écharpe. Il jette un oeil rapide en ma direction (sans me voir) et lance un « BONSOIR » d’une voix grave et puissante, puis se dirige à l’extérieur où il monte (me semble t-il) dans un bus. Son orchestre était passé au préalable, Jean-Claude Camus (son producteur) également. Le bus s’en va en direction du restaurant (d’après ce que j’avais pû comprendre). Je le regarde partir en me disant : «  »Maman, excuses moi….mais tu m’as éduqué ainsi ! Dans le respect et l’honnêteté. J’ai respecté les consignes des personnes de la sécurité, j’ai respecté aussi la tranquillité de Johnny »".

Merci Maman …

Finalement, je n’ai toujours pas rencontré Johnny

 « Aujourd’hui, ma mère n’est malheureusement plus de ce monde et je n’ai toujours pas pu tenir ma promesse« 

- Ce modeste blog consacré à Johnny Hallyday est dédié à mes deux idoles :

                                                                   En honneur à Johnny 

                                                                   En hommage à ma mère !!!

J’avais 14 ans, mais depuis ce jour là … Je ne peux m’empêcher d’y penser !

maman.jpg

                                           …….Aujourd’hui, j’en ai 46.

 

« Une poignée de terre sur une poignée de main » est devenu mon symbole…

1signagrandequ0.th dans [NON CLASSE]

(Merci à Sylvie pour cette superbe réalisation)

 







dj de folie |
Poetik's |
le blog de thyrexe |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | modeetstyle
| °O°O°éToILe De MeR°O°O°
| 6°A ANTOINE